Pourquoi adhérer ?

 

 

 

Depuis près de 50 ans, la FFVE a été de tous les combats pour vous permettre de continuer à rouler :

 

  • La Carte Grise de Collection (CGC) qui permet l'immatriculation de véhicules dépourvus de papiers ou ne pouvant répondre aux normes françaises actuelles dans le cas des véhicules importés.

     

  • La victoire sur la directive sur les véhicules en fin de vie (Strasbourg en octobre 1999) sans laquelle nous ne pourrions plus circuler

 

  • La mise au point des additifs sans plomb suite aux tests effectués à Montlhéry

     

  • La dispense des phares allumés de jour

     

  • La réglementation sur les manifestations en démonstration et régularité

     

  • La survie des véhicules militaires

     

  • Le nouveau système d'immatriculation des véhicules (SIV) en 2009, avec la fin des limites géographiques pour les véhicules en CGC

 

  • Le Contrôle Technique adapté à tous nos véhicules enCGC : normes et tolérances

 

  • L’exemption des véhicules en CGC des procédures Véhicules Gravement Endommagés  (VGE) et Véhicules Economiquement Irréparables (VEI)

 

  • L’immatriculation des kits-cars, répliques et transformations de plus de 30 ans en CGC

 

  • Les droits de douane de 29,6% à 5,5% en 2014 pour l'importation des véhicules hors UE

 

  • L'exemption des véhicules de collecytion de l'ISF

 

  • etc...


 

 

Face aux menaces qui surgissent de partout, notre Fédération est aujourd’hui reconnue parce que nous représentons :

 

Une force économique  

 

En 2016, la FFVE représente :

 

  • 1200 clubs

 

  • Plus de 230 000 collectionneurs

 

  • Plus de 800 000 véhicules


Grâce à notre passion, nous générons un chiffre d’affaires annuel estimé à 4 milliards d’euros.

Cela représente aussi :

  • 20 000 emplois directs

 

  • 250 000 nuits d’hôtel etc

 

Le patrimoine et la mémoire industrielle de notre pays

 

Grâce à toutes nos démarches, le Ministère de la Culture reconnaît en 2001 les véhicules anciens comme biens culturels et éléments de notre mémoire industrielle.

Enfin, après 5 années d'efforts, la FFVE reçoit le label d'Association Reconnue d'Utilité Publique par décret du 9 février 2009. C'est une grande victoire pour la F.F.V.E.

Au-delà de ces quelques lignes, la portée des actions de la F.F.V.E. apparaît tout à coup évidente pour tous les amateurs de véhicules anciens, à l’énoncé de la simple question :

 

Et si la F.F.V.E. n’existait pas ?



 Mise à jour : avril 2016